A propos | Bio

BIO

EXPOSITIONS PERSONNELLES

Mars 2016 « Seulement en transit à Cleveland », Boustrophédon #4, La Machine à Musique, Bordeaux.

Mars 2014 « (g)Hostwriter », Sous La Tente, Bordeaux.

Janvier 2011  “SAISISSEZ VOTRE CODE” Espace29, Bordeaux.

EXPOSITIONS COLLECTIVES

Février 2019 « Faire du neuf avec du neuf, Ferdinand avec du vin » invité par le collectif 0,100 pour la Galerie Eponyme à Bordeaux.

Décembre 2014 « Au-delà des réels », 5UN7 Gallery, Bordeaux.

Octobre 2010 « Parcours Carne », Paris 19 ème arrondissement.

Décembre 2009 Musée de l’érotisme, http://www.sexyartgallery.com, Amsterdam.

Juin 2009 Alternative Gallery, Miami, Fl.

PUBLICATIONS

Juin 2016 Participation à un Livre Pauvre avec Christophe Massé, collection « ralentir travaux », Prieuré de Saint-Cosme

Décembre 2015 « Rubbish is rubbing against her snobbish cleft, quelques aquarelles extraites de la série …lives and works in Cleveland », auto-édition en vente chez Diparate, boutique de fanzines à Bordeaux

DIPLOMES 2005

DIiplôme National Supérieur d’Expressions Plastiques avec félicitations du Jury. Ecole Supérieure d’Art de Perpignan.

___________

« SAISISSEZ VOTRE CODE »

Clément Collet-Billon regarde et nous permet de regarder avec lui. Ce qui se manifeste dans la société des images, ce qui se joue dans le regard, dans l’histoire des identités culturelles, sont autant de sujets actuels qui imprègnent son art et les images qu’il (re)produit.

C’est dans et avec la masse d’images, de textes et de sons venant des médias, qui saturent les regards, les sens, et les esprits, que Clément effectue un choix de références issues de l’univers de cultures populaires à l’échelle planétaire.« […]il subsiste des formes de dominations que le marketing, par son système de segmentation et de ciblage d’une population, entretient en s’employant à véhiculer un imaginaire symbolique truffé de codes et stéréotypes. »
Publicités, images glanées sur le web, packaging de marques, séries télévisées, photographies personnelles de ses voyages en Asie… Clément sélectionne, décontextualise, recoupe, décompose ces images, en repère les signes et les codes pour les reformuler en peinture et en faire un territoire esthétique et réflexif en résonance avec le monde. Il y questionne les évidences, conscientes ou inconscientes, des évidences acquises jusqu’à ce qu’elles soient remises en question par l’artiste.

A l’image de la série d’aquarelles Domina’s Pizza II, Visual Poetry, qui présente une association de diptyques composant un kaléidoscope de références ténues, pour créer un jeu de piste subtile fait d’allusions implicites, d’échos et de dissonances : « […] axer sa recherche sur les vestiges, les réminiscences de ce passé historique recyclé, permet de faire resurgir le motif de la perte entre mémoire et amnésie, notamment à travers le design des marques et le marketing qui l’accompagne. »
Ainsi se côtoient jeux de mots, références publicitaires asiatiques et occidentales, extraits du film De Hollywood à Tamanrasset (long métrage algérien réalisé en 1990 par Mahmoud Zemmouri qui propose une chronique caustique sur les banlieues algéroises où des habitants se prennent pour les héros de feuilletons télévisés américains), bribes d’histoires sur la traite des noirs…
Cette mise en abîme de signes, riche en significations, procède à une archéologie contemporaine d’un post colonialisme sous-jacent, pour mettre en exergue avec humour l’influence voire le conditionnement d’une mondialisation culturelle et économique par l’occident.

Cette véritable sémiotique des images propose des lectures à plusieurs niveaux, un miroir sans tain parfois dérangeant, souvent ironique, quelque fois critique. Sans lourdeur moralisatrice, Clément Collet-Billon sollicite les partis pris et les points de vue, par une autopsie subjective riche de sens qui suscite connections, réflexions et interprétations. « Il y a un engagement, pas simplement le mien, celui du visiteur qui saisira toujours un sens, son sens, une intention, son intention » : croisez les regards, les filiations, les icônes, indices, symboles.  Saisissez votre code.

Texte écrit par l’équipe de l’espace29 – Bordeaux – pour l’exposition «SAISISSEZ VOTRE CODE», janvier 2011.